La fin du football professionnel en Alsace

On le sentait venir depuis quelques mois. C’est désormais officiel. Le Racing Club de Strasbourg descend encore d’un échelon pour se retrouver en National la saison prochaine. C’est une première depuis la professionnalisation du club en 1933.

La saison aura été agitée tant sur le plan sportif et cette issue dramatique, que le sur le plan non-sportif avec un incroyable imbroglio administratif et financier et une valse des dirigeants, tant et si bien, qu’au jourd’hui on ne sait plus très bien qui dirige le racing….

Comment a t’on pu en arriver là ? L’objectif avoué en début de saison était la remontée en Ligue 1 après avoir échoué de peu lors de la dernière saison. Le budget 2010 était de l’ordre de 18 millions d’euros, soit un des plus élevé du championnat ! Pour quel résultat : une lamentable 19e place (sur 20) et une relégation qui signe probablement la mort du club.

Le budget sera évidemment réduit de façon drastique et quand on sait que le club est largement déficitaire de plusieurs millions d’euros pour l’exercice en cours, et que le budget prévisionnel de la saison 2010/11  est déjà prévu en déficit de 6 millions d’euros dans l’hypothèse d’un maintien en Ligue 2 ! Ce qui depuis ce soir, n’est plus le cas.

Je ne vois donc pas très bien comment le club va pouvoir présenter un dossier financier valable devant le DNCG à la fin du mois.

De toute façon, même si le defficit est comblé par les nouveaux actionnaires, pour le club, cette relégation signifie un plan social sur de nombreux emplois, et bien sur la vente de la très grande majorité des joueurs professionnels actuellement sous contrat.

Enfin, on se demande si le club va pouvoir continuer à jouer au Stade de la Meinau ; en aura t’il les moyens financiers ?? Sur que ce sera le plus grand stade du championnat national (29000 places !!!)

Voilà, je crois qu’il n’y a pas de mots assez forts pour exprimer mon amertume 🙁

A lire par ailleurs :

Laisser un commentaire :