Rando #02 – jusqu’à Eze !

Escalier de Villefranche

Départ un peu plus tôt ce matin, dans le but d’allonger un peu la ballade précédente.

Cette fois-ci, je descend à Villefranche par les escaliers. Ceux-ci sont situés à peu près au mileu du boulevard de la corne d’or et descendent tout droit à Villefranche, en coupant la route à de nombreuses reprise.

Je continue à descendre jusqu’à la plage des Marinières en traversant le vieux Villefranche. Pas grand monde à la plage encore. Peut être est-il un peu tôt ?

On voit bien sur le plan large de la plage, la rampe qui mène au sentier (juste sous les grandes arches au milieu de la photo).

Marinières

Fruit étrange

En passant sous la gare SNCF, je remonte jusqu’à la moyenne corniche.

Pour la suite, je fais exactement le même trajet qu’hier pour monter jusqu’au plateau Saint-Michel, sur la grande corniche. Je vous invite donc à (re)lire le billet d’il y a 2 jours pour plus de détails.

Une fois au plateau Saint Michel, je bifurque vers l’est pour suivre le sentier de la pinède qui se transforme en Chemin de Libac.

Ch. de Libac

La descente est plutôt roulante et j’active le mode trail. Je ne croise personne. Globalement d’ailleurs, je n’aurais pas croisé beaucoup de randonneurs pendant ces vacances… par contre il y a indéniablement beaucoup plus de runners 🙂

Je descends ainsi en trottinant jusqu’à Eze-sur-mer. Je traverse à peu près la moitié de la ville jusqu’à rejoindre un escalier qui se transforme plus loin en sentier de Savaric. Pour une fois la durée du trajet est annoncée : 40 minutes.

Eze-Village

20 minutes de grimpée assez dure plus tard je débouche sur la moyenne corniche, en gros à 1 km du village perché d’Eze.

J’ai bu mes 2 litres d’eau de la poche plus la boisson énergétique achetée à Beaulieu. Il y a possibilité de continuer à grimper par un sentier de l’autre côté de la route, mais cela sera pour une prochaine fois. Plus le temps ni l’énergie d’ailleurs…

Je rentre donc le long de la nationale (large trottoir tout le long). Une vue splendide en prime !

Belle ballade.

Vue vers Saint-Jean, depuis le sentier de Savaric

Un peu énervé contre la Garmin et le mode pause automatique.

Cette fonction qui arrête le chrono quand on se trouve à l’arrêt fonctionne bien en mode running, mais en randonnée, elle se bloque parfois sans raison.

Voir toutes les photos

C’est particulièrement bien visible sur la montée d’Eze : sur le tracé on dirait que j’ai grimpé à pleine pente alors que le sentier faisait de multiples lacets. Résultat : une évaluation de la distance faussée, la garmin indiquant un peu moins de 15 km alors que l’application iPhone Geolive que j’ai lancé en parallèle indique presque 16 km…

Donc 16 km environ en 2h43 pour 800 mètres de dénivelé positif.

Les courbes et tracés, comme d’habitude :

RANDO#02 - Courbes Garmin-Rubitrack (FC, Allure, Altitude)

Une réaction à “Rando #02 – jusqu’à Eze !

Laisser un commentaire :