Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Récit

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog

Dans ma pratique sportive, je cours aussi bien sur route qu’en nature. J’ai tout de même une préférence pour le trail, qui m’offre peut être une plus grande variété de terrains et de plaisirs. Du côté de Versailles les forêts sont partout, le terrain est vaste et souvent vallonné. A force de monter, descendre trois fois, cinq fois, dix fois les multiples petites côtes, on arrive à faire un peu de dénivelé… Mais bon, cela ne sera jamais la montagne ! Une cote de 800m de dénivelé et 5km de long, cela n’existe pas ici. Ma plus grande côte doit faire 100m de dénivelé et 1km de long. Alors comment préparer un trail de montagne en s’entrainant en région parisienne ? Vaste sujet… J’ai fait comme j’ai pu, prenant des séances ici et là, les adaptant à mes besoins, mes disponibilités. Ça m’a plutôt bien réussi dans l’ensemble… J’y reviendrai peut-être dans un prochain billet. Mon expérience de trail de montagne est assez réduite mais pas inexistante. Une seule course, le Trail de l’Oisans, en 2011 avec la bande du Taillefer Trail Team. 18 km / 1300D+. C’était presque le Mont Blanc pour moi à l’époque. A part ça, il y a eu quelques sorties dans le sud-est et dans les Vosges. Mais rien de comparable à ce qui m’attend autour du lac d’Annecy : 43 km et 2800D+. En une fois. Récit d’un super week-end de trail !

L’avant course.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – En route pour la Maxi-race !

Nous arrivons dans la région d’Annecy l’avant veille de la course. C’est aussi un week-end en famille. Le beau temps est de la partie : promenades au bord du lac, diner en terrasse… C’est aussi l’occasion de revoir Vinvin20, lui aussi à Annecy le temps du week-end. Ça faisait un sacré bout de temps qu’on ne s’était vus ! Le retrait du dossard s’est fait extrêmement rapidement. Je suis arrivé quelques minutes avant la fermeture et je n’ai pas attendu du tout. Au même moment le village accueille les arrivants de la grande course, la Maxi-Race, le tour complet du lac : 86 km, 5000D+ ; un autre monde (encore) pour moi. (D’ailleurs, un grand bravo à L’ami Ricoré pour sa belle performance sur cette course !)

Nous allons diner en ville. Je renonce à la tartiflette pour déguster les pâtes du coin, des crozets, avec un peu de fromage de chèvre, en gratin. Délicieux !

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog - Repas de veille de course

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Repas de veille de course

Mon sac est prêt. J’ai préparé mon plan de course à mon habitude, en tronçonnant le parcours en plusieurs morceaux avec une allure cible pour chacun. Tous ces calculs savants donnent une estimation d’environ 7h de temps de course.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog - Plan de course

Plan de course

Sur le papier, 7h, cela ne me semble pas délirant. Je pense être en forme et assez bien préparé. Je n’ai (évidemment) pas fait autant de PPG que je voulais, et je m’attends donc à souffrir probablement du dos, mais j’ai aussi l’espoir que l’utilisation des bâtons vienne compenser un peu cette faiblesse.

A 5h du matin, le réveil me tire d’une courte nuit. Je mange et m’habille sans faire trop de bruit et je sors de la maison encore silencieuse. 25 minutes de voiture et me voilà sur le parking d’un supermarché d’Annecy, lieu de rendez-vous de la navette pour Doussard. Je fignole mon sac, enfile ma veste de pluie (il fait bien frais quand même) et monte dans le bus.

45 minutes plus tard, on arrive sur place. Le bus laisse passer les coureurs de la XL Race (le tour du Lac en 2 jours). Pour certains, la journée va être longue tant on a l’impression qu’ils sont déjà dans le dur (alors que c’est tout plat). La température ne monte pas franchement, et j’ai froid. Je vais dans la salle pour me mettre à l’abri.

Je sens le camphre d’ici, pas vous ? ;)

Je retrouve Bertrand, un autre blogueur de la Runnosphère. On a grosso modo le même objectif. Je vais faire la pause technique d’avant course dans le champ voisin, face aux montagnes. C’est beau ! Dans l’affaire, j’ai perdu Bertand. Je me glisse à l’arrière du sas des « moins de 8h » déjà presque plein. Je me trouve bien trop loin de la ligne à mon gout. En fait, je suis tellement loin que je n’entends pas le briefing (vu la puissance de la sono, je pense que seuls les coureurs du 1er sas ont pu l’entendre ^^)

Départ

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog - Départ de Doussard

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Départ de Doussard

8h00 ! c’est parti. Je franchis la ligne dans la minute, mais il s’avère très difficile de courir à son allure, le chemin est assez étroit et se rétrécit encore. On est quand même 1200 au départ ! J’essaye de ne pas me faire embrocher sur un baton ; c’est tout juste ! On passe sur un chemin en contrebas d’une piste cyclable. Ils sont nombreux à escalader le talus pour gagner la piste où ça court plus vite. Je reste en bas, mais c’est une erreur (même si c’est le tracé de la course), car au bout on tourne à gauche, mais il faut passer derrière un bâtiment alors que ceux sur la piste peuvent couper directement. Je vous dis pas le nombre de places perdues dans l’affaire…

Bref, j’accélère un peu dans cette première partie totalement plate et essaie de maintenir une vitesse de 12-13 km/h pour regagner un peu du terrain perdu sans trop me cramer.

Au bout de 3km avalés en 14′, la montée vers le Col de la Forclaz débute. C’est globalement assez raide. 17% de moyenne. Je déplie mes bâtons immédiatement (pourquoi attendre ?). Ça aide bien. D’autant plus que c’est assez boueux et humide avec parfois l’impression de monter dans le lit d’un ruisseau. On monte en file indienne. Je manque un peu d’accroche, la boue est très collante et reste dans les crampons des godasses.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog - Près du Col de la Forclaz

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Près du Col de la Forclaz

A l’approche du col, la forêt, jusqu’ici très dense, s’éclaircit enfin. On entend la foule. Grosse ambiance quand le sentier débouche enfin sur le col, (presque) comme sur le Tour de France !

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Col de la Forclaz

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Col de la Forclaz

Un peu moins de 51 minutes pour cette première ascension. 800 m/h de vitesse ascensionnelle, c’est plutôt pas mal pour moi.

Juste derrière, il y a une descente, d’abord sur bitume, puis rapidement sur sentier. Dans cette petite portion, je vais perdre mes lunettes de soleil. En passant sous un arbre, je les sens qui restent accrochées et quittent le haut de mon crâne. Je m’arrête et reviens sur mes pas mais impossible de les retrouver. Tant pis je continue. En fait je pense qu’elles sont restées coincées sur la branche de l’arbre. C’est embêtant, mais bon, comme j’ai une casquette ça ira.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Descente vers la Côte

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Descente vers la Côte

On arrive à un petit ravitaillement en eau. Il fait chaud déjà et je transpire beaucoup, mais je pense avoir largement de quoi tenir jusqu’au prochain point d’eau. Je continue donc. On enchaine avec une montée de 400D+, un peu moins raide. On ne voit plus le lac, mais le paysage est quand même superbe.

Dans cette montée, il y a un point de chronométrage. J’y passe en 352e position. Le chalet de l’Aulp est bien visible à présent. La vue est juste un régal pour les yeux. Par moment, j’en oublie même de courir.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Montée vers le chalet de l'Aulp

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Montée vers le chalet de l’Aulp

Ouf on y est. On retrouve un panorama sur le lac d’Annecy.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Depuis le chalet de l'Aulp

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Depuis le chalet de l’Aulp

On redescend derrière le chalet sur quelques centaines de mètres dans la forêt pour contourner le chalet des Crottes. L’ascension vers le Pas de l’Aulp, point culminant de l’épreuve peut commencer.

C’est globalement moins raide, mais il y a des portions comme celle-là, où même avec les bâtons, on n’avance pas bien vite.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Montée vers le Pas de l'Aulp

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Montée vers le Pas de l’Aulp

J’atteins le sommet au bout de 2h28 de course et 1500m de dénivelé positif en 15 km, à la 378e place. Je suis assez content de voir que pendant cette première partie très montante, j’étais franchement à l’aise. Je me suis bien alimenté et hydraté. Cela va avoir son importance compte tenu de la chaleur. Je croque aussi un cachet de Sporténine toutes les 45 minutes environ. Tout va bien.

Une terrible descente

Je me suis longuement questionné sur la façon d’aborder cette descente. Je suis généralement plutôt à l’aise en descente. Le problème, c’est que je ne tiens pas la distance et j’ai assez rapidement des crampes. Je me souviens encore bien d’une Saturday Night Frontale avec Julien, pendant laquelle on faisait la course dans les descentes de Saint Cucufa. J’avais terminé avec une énorme crampe dans la cuisse.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Début de la descente vers Villard

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Début de la descente vers Villard

Bref, vu la pente (19% de moyenne) et la longueur, j’ai décidé d’y aller doucement, pour me garder un peu de cuisses pour la descente finale vers Annecy. Mais c’est aussi fatiguant de se freiner en permanence. Les bâtons permettent d’atténuer un peu les impacts, mais la position en arrière augmente le risque de glissade et de chute, surtout que le sol est encore une fois bien humide et boueux. Je me fais dépasser par des dizaines et des dizaines de coureurs.

J’arrive en bas, au point d’eau de Villard-Dessus au bout de 48 minutes à la 544e place. Plus de 160 places de perdues en 5 km. Je m’arrête 3 minutes, le temps de vérifier le contenu de ma poche et de boire 2 verres d’eau bien fraiche.

La suite est un peu plus vallonée jusqu’au gros ravitaillement de Menthon. Un texto, puis un appel de Clara me confirment qu’ils seront là. J’en suis heureux et c’est comme si cela m’enlevait un peu de fatigue. J’accélère un peu dans la rude descente vers le ravito. Il y a quelques portions très grasses, avec une boue collante, du genre qui t’aspire la chaussure !

Menthon, 10 minutes d’arrêt.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Ravitaillement de Menthon-Saint-Bernard

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Ravitaillement de Menthon-Saint-Bernard

Toute la famille est là, c’est super sympa. Je suis toujours dans ma course, mais je profite bien du moment. Je vais remplir ma poche à eau, puis on entre dans le gymnase. Je vais grignoter 2-3 tucs et boire un peu de coca et un bol de soupe aux pâtes. Il est déjà temps de repartir…

Vers le Mont Baron

Je repars en 548e position, en marchant tranquillement (de toute façon, ça monte !) pour finir ma soupe. Il reste 9 km d’ascension (et 900D+) vers le Mont Baron, avant de basculer sur Annecy-le-vieux.

La montée est assez régulière avec quelques parties descendantes pour mettre du rythme. Il fait très chaud. De nombreux coureurs s’étirent sur les bords du sentier, victimes de crampes.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  C'est chaud au Mont Baron

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – C’est chaud au Mont Baron

On découvre un panorama sur le lac d’Annecy, mais ce n’est pas encore le sommet !

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  C'est chaud au Mont Baron

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – C’est chaud au Mont Baron

A proximité du sommet c’est l’embouteillage. Il y a foule de « randonneurs » en tongs sur une portion assez technique et aérienne. Forcément ça coince.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Ca coince !

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Ca coince !

Enfin, on y arrive. 533e au sommet.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Presqu'en haut !

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Presqu’en haut !

Je m’accorde une pose photo pour profiter de ce spectacle. La vue est complètement dégagée sur le lac, et Annecy.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Panorama sur le Lac d'Annecy

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Panorama sur le Lac d’Annecy

De l’autre côté, on distingue le massif du Mont-Blanc, couvert de neige.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Massif du Mont-Blanc

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Massif du Mont-Blanc

Descente finale.

Il est plus que temps d’y aller. En fait, on était pas tout à fait en haut. Il reste un dernier coup de cul à donner avant. J’aspire mes dernière gouttes d’eau. Zut, j’ai mal géré ça. J’ai bu 1,5 L dans ces 10 km. Il en reste au moins 5 d’après mes calculs. 45 minutes sans eau sous cette chaleur. Ça craint, même s’il ne reste que de la descente.

C’est une jolie descente en sous bois, avec quelques passages techniques. J’y vais à l’économie, mais un peu plus relâché que dans la première de la journée. Je sais que l’arrivée est proche. Pas de crampes en vue, mais j’ai la bouche desséchée. Je croise un groupe de secouristes qui annonce 3 km de l’arrivée. Je leur demande si à tout hasard elles n’auraient pas un peu d’eau en dépannage. Elles en ont, ouf ! j’avale goulument un verre d’eau gazeuse.

Les bâtons m’agacent un peu, je n’en ai presque plus besoin. Dans les descentes, je prends la précaution de détacher les dragones pour éviter en cas de chute d’être blessé par un bâton. J’ai envie de les rattacher, mais je n’en ai heureusement pas le temps. Je glisse sur une pierre humide et tombe sur le dos. J’ai le réflexe de me cambrer pour tomber sur le sac qui amorti complètement la chute. Ouf, pas de bobo. Juste un peu vexé de m’être laissé surprendre, alors que je ne me suis pas pris une seule gamelle lors des deux dernières Saintélyon verglacées.

Je commence à percevoir le lac à travers les arbres. Enfin on sort de la forêt. Il reste moins d’un kilomètre, tout plat au bord du lac. Il y a foule en ce dimanche après-midi, et il faut bien souvent slalomer entre les promeneurs et vélos.

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Arrivée en vue

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Arrivée en vue

On arrive à la plage d’Albigny. Je longe le village. J’aperçois Vinvin20 dans la foule, juste à temps pour lui taper dans la main au passage :)

Et puis c’est Clara, avec Nina dans ses bras. Nous courons tout doucement les derniers mètres jusqu’à l’arche d’arrivée…

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 - Noostromo Running Blog -  Arrivée en famille

Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Noostromo Running Blog – Arrivée en famille

Et voilà, c’est fait. 7h05, soit à peu de choses près, le temps que j’avais estimé. Une 544e place qui me situe dans la première moitié du classement.

Je vais rapidement au ravitaillement, car je suis un peu sec, faute d’eau sur la fin de course. Je suis fatigué, mais pas non plus exténué.

Bilan

En fait, je suis super content de ma course. C’est une bonne référence de trail en montagne pour moi. Je suis parti vite sur le plat pour me placer, j’étais vraiment bien dans les côtes. Je me suis probablement trop retenu dans la première grosse descente. Je sais que je peux faire beaucoup de progrès dans ces descentes pour y perdre moins de temps sans compromettre la fin de course. Je pense avoir perdu au moins 20 minutes dans les descentes sur cette course (par rapport à des coureurs ayant le même niveau que moi sur les autres portions). 20 minutes, c’est 150 places !

J’ai plutôt bien géré l’alimentation et l’hydratation, même si je termine à sec sur les 5 derniers kilomètres. A noter que je n’avais que de l’eau claire dans ma poche à eau. Pas de sirop ou de poudre. J’ai mangé des pâtes d’amandes, des compotes, de la viande des grisons et un bol de soupe au ravito.

Datas

46420140601-080057_chart

J’ai fait une course assez régulière. 152 bpm (74% FCR) de moyenne, j’ai pas trop glandé sur le parcours (j’ai quand même pris le temps de faire quelques photos).

Les datas complètes sont disponibles sur Movescount.

Equipement

Capture d’écran 2014-06-12 à 22.43.03

J’avais franchement mal aux pieds avec les XT-Wings 2 sur les 15 dernières bornes et même quelques ampoules finalement. Je suis en recherche de nouvelles chaussures de trail.

J’ai bien fait de m’entrainer un peu avec les bâtons, ils ont juste été indispensables.

Dans le sac, j’avais :

  • une poche à eau de 1,5 L (obligatoire) avec de l’eau claire. Remplie au ravito de Menthon, je n’ai pas eu assez d’eau pour finir. Ravitaillements compris, j’ai consommé environ 3,5 litres de liquide.
  • 3 barres de pâte d’amande - toutes mangées
  • 2 gourdes de compotes – toutes mangées
  • une dizaine de tranches de viande de grisons - presque toutes mangées
  • kit de premiere urgence
  • une couverture de survie (obligatoire)
  • mon gobelet pliable
  • mon téléphone (obligatoire)
  • veste de pluie Kalenji (obligatoire) – non utilisée
  • un tube de sportenine (homéopathie à base d’arnica) – 6 comprimés croqués

Récits de course

Merci

  • à ma petite famille de m’avoir suivi et encouragé toute la journée
  • à Vinvin20
  • à l’organisation, bien au point, ça tourne bien. Un petit point d’eau aurait été le bienvenu sur la fin..
  • aux bénévoles, souriants et sympathiques !

Suivez Nootromo Running Blog sur Facebook

4 thoughts on “Marathon-Race (Maxi-Race) 2014 – Récit

  1. Belle course, en ayant vu ton 4h38 sur le 50 de l’Eco Trail je me doutais que ça allait donner! Pour la descente et le temps perdu ça sera pour la prochaine, un des trucs les plus difficiles en trail avec du dénivelé c’est de gérer sa course, en connaissant le parcours tu reviendra faire mieux!
    Et merci pour le lien! :)

  2. Sympa en effet ce week end!
    Content de vous avoir vu. Et Encore bravo pour cette belle épreuve! Tu as plutôt bien géré la course. Que de progrès depuis ce fameux trail de l’Oisans.
    A (de nouveau) tres bientot ;)

Laisser un commentaire :