Running Tour du Château de Versailles 2013

Running Tour du Château de Versailles 2013 - Course RoyaleJ’avais de l’édition 2012 un tel souvenir, que ne pas participer à l’édition 2013 m’aurait probablement laissé des regrets. Plus que la course en elle-même, c’était toute une journée qui restera gravée dans mon esprit. En 2012, je me présentais sur la ligne de départ très fatigué (Nina avait 20 jours et les nuits étaient encore chaotiques) et avec très peu d’entrainement. Néanmoins je sortais du marathon de Paris à peine deux mois auparavant et ma condition physique était encore conséquente. Cette année, je suis également en manque de sommeil, mais j’ai plus de séances d’entrainement dans les jambes. J’ai réussi en ce mois de juin bien terne à enfiler  régulièrement les chaussures, accumulant presque 100km sur les 30 derniers jours (une sorte de record pour moi cette année^^).

8h45, je suis dans le sas après avoir utilisé les 3 km qui séparent la ligne de départ de mon domicile comme échauffement. Bon, je me suis un peu trompé de sas en entrant dans celui des « moins d’une heure » alors que je vise plutôt moins d’1h15 (mon temps de 2012). A ma décharge ce n’était pas très bien indiqué. Trop tard pour changer de sas, je reste dans le fond pour ne pas gêner les autres.

Running Tour du Château de Versailles 2013 - Le parcours de la Course Royale

Le parcours de la Course Royale

9h00, Marie-Josée Perec donne le départ. Le flot de coureur est contenu entre les deux lignes de barrières rendant les dépassements pratiquement impossibles sur les premières centaines de mètres. J’essaie de régler mon allure le plus vite possible, mais difficile d’être régulier. Puis, les barrières disparaissent, le revêtement change souvent perturbant d’autant la régularité de l’allure ; c’est une des particularités de cette course. Peu avant le 2e kilomètre, une fusée bleue siglée du grand « R » de la Runnosphère me dépasse. C’est Greg. Je fais l’effort pour le rejoindre et le saluer quelques secondes (on voit très nettement sur ma courbe de FC le pic correspondant à cet effort). La discussion est brève. Difficile pour moi d’aligner plus d’une phrase à cette vitesse. Je le laisse filer vers un chrono de moins d’une heure !

Sylvie est là en supportrice sur le côté à la fin du tour des Trianons. C’est super, merci à toi Sylvie 🙂 Après 5 kilomètres rondement menés à environ 4:30/km (22:35), j’ai un gros coup de « moins bien » . Le premier ravitaillement est passé sans que je m’y arrête. Il y a beaucoup de passages herbeux et les relances sont difficiles. J’arrive aux 10km en 46:14 (soit 23:39 pour cette 2e tranche de 5km). Je marche quelques secondes le long du second ravitaillement. Il ne reste que le tour du Grand Canal à effectuer. Une broutille. Je connais très très bien cette portion. C’est mon terrain d’entrainement !

Je recroise Sylvie, toujours à applaudir et donner de la voix ! J’ai l’impression d’aller plus vite, mais ce n’est pas franchement perceptible sur l’allure qu’affiche ma montre ! La petite côte de Trianon achève bien mes cuisses. La ligne est là sous une grande arche. C’est fini. 1:08:57 (22:43 pour les derniers 5 km).

Running Tour du Château de Versailles 2013 - Après l'arrivée

Après l’arrivée

Clara et Nina sont venues sur l’arrivée, je les retrouve. Nina semble beaucoup moins apprécier la médaille que celle du Paris-Versailles (je la comprends !). Je suis plutôt content de ma course, améliorant de plus de 6 minutes mon chrono de l’année dernière. L’après course est très sympa, en famille et avec les amis de la Runnosphère. Nous y retrouvons donc Greg et sa petite famille, Sandrine, Sylvie et aussi Carole et Emma que je rencontre pour la première fois.

L’organisation m’a semblé bien huilée (mais je n’ai utilisé aucun des services proposés : pas eu besoin du vestiaire, et la queue interminable en plein soleil pour les massages m’a vite dissuadé), le transfert du village dans le parc de Trianon plutôt une bonne chose. Le nouveau tracé du parcours m’a également mieux convenu. On regrettera le prix incroyablement élevé de cette course (36€ !), le T-shirt qui transforme le coureur en homme/femme-sandwich à la gloire du sponsor principal et la médaille moche et d’une qualité misérable.

Je retiendrai finalement la bonne ambiance générale, le cadre, qui associé encore une fois à une météo très favorable, permet de passer de un bon moment entre amis et/ou en famille.

STATS DE LA COURSE

LA RUNNOSPHERE EN PARLE

12 thoughts on “Running Tour du Château de Versailles 2013”

  1. On peut en effet difficilement faire plus prés comme course! Tout juste assez pour t’échauffer.
    Une belle performance pour 15km, sous un beau soleil. Et c’est vrai qu’elle fait ridicule cette médaille..Il faudrait soumettre a l’organisation pour l’année prochaine de transformer la médaille en couronne des rois 😉

    1. Ah oui c’est vraiment dans mon jardin là 🙂
      Quoique, vu où on habite maintenant, je me demande si la QBRC à Viroflay ne serait pas plus proche encore 🙂
      Pas mal l’idée de la couronne, pour le coup cela serait vraiment original ^^

Laisser un commentaire :