Semi de Strasbourg 2011 – retour aux sources

Ce week-end était attendu depuis un moment. J’avais hâte de courir à nouveau un semi-marathon, un peu plus de deux mois après mon premier, à Paris. Hâte aussi de voir si je pouvais confirmer, voire améliorer mon temps (1h36’35). Enfin, hâte de faire ma première compétition de course à pied dans ma ville natale.

Running Newbie m’accompagne, et je retrouverai également 2 autres membres de la Runnosphère : Mathès venu en voisin, qui a gagné un dossard par France Bleu Alsace et Giao, venu en Alsace pour ajouter 21,1 km à son incroyable compteur…

La veille de la course

Nous profitons d’une matinée très ensoleillée pour aller faire notre traditionnel footing léger d’avant course. On fait le tour du parc des Contades, terrain de jeux de mon enfance. 30 minutes de footing sans forcer, avec 2 ou 3 accelerations.

Les jambes sont bonnes, le moral au beau fixe. Fin prêt pour la course de demain.

Accélérations aux contades - Courses de Strasbourg 2011

Accélérations aux contades

L’après-midi, le temps se gâte très nettement et il tombera une fine pluie presqu’en continu. Nous nous rendons au Parc des Expositions du Wacken pour récupérer nos dossards. L’organisation avait prévu de nombreuses animations en ce samedi après-midi qui tombent malheureusement à l’eau 🙁

Examen du parcours - Courses de Strasbourg 2011

Examen du parcours

Du coup tout se passe dans ce hall 20, un peu glauque, un peu trop grand aussi. Peu de monde au retrait des dossards, mais encore beaucoup de monde qui attend pour s’inscrire. Le semi est complet. Nous serons donc 2000 à prendre le départ. Cela change des 25000 de Paris 😉

Un petit passage au stand d’un magasin de sport pour acheter une casquette, nous repartons, non sans avoir examiné de près le parcours du lendemain.

Village de la course - Courses de Strasbourg 2011

Village de la course - Courses de Strasbourg 2011

La soirée sera consacrée à la dégustation d’un plat des pâtes au restaurant La Siesta, boulevard de la Victoire. Puis, c’est la préparation de l’équipement du lendemain.

Petit descriptif de mon matériel :

  • Chaussures Asics Gel Nimbus 12
  • Chaussettes Kalenji 500
  • Cuissard Asics
  • Maillot Runnosphère Golite
  • Garmin Forerunner 405 + Footpod + Ceinture cardiaque textile
  • Capo
  • Sac à eau Salomon Advanced Skin Lab

Le jour de la Course

Fixation de la puce - Courses de Strasbourg 2011

Fixation de la puce

Lever peu avant 7h00 pour une douche et un petit déjeuner à base de tartines, fruits secs et café. La puce est fixée à la chaussure selon les instructions données par l’organisateur (qui a même pris la peine de faire une vidéo pour les plus neuneus des runners ^^). Puce en papier, qui n’est pas récupérée par l’organisateur. Mieux vaut ne pas avoir envie/besoin de refaire son lacet après avoir fixé la puce 😉

Echauffement à vélo - Courses de Strasbourg 2011

Echauffement à vélo

Et c’est parti ! 15 minutes de vélo et je suis au parc des expositions du Wacken où se trouve l’arrivée. J’attache le vélo (merci Claude pour la logistique) et j’entreprends de m’échauffer un peu en courant le long de la fin du parcours. Mathès m’interpelle alors que je suis en train de lui envoyer un tweet 😉 On se rend dans le sas. J’appelle Giao pour qu’on se retrouve comme convenu. Entre temps, Mathès a été appellé pour aller dans le sas Elite tout à l’avant (oahhh ^^).

Les minutes passent vite et c’est déjà le coup de pistolet du départ.

Le premier kilomètre est très laborieux. Je suis surpris de la faible vitesse du peloton. Il est très difficile de dépasser, la rue n’étant pas très large et bordée de barrières métalliques dont les pieds sont autant de pièges pour les jambes des runners et runneuses. J’ai l’impression de me trainer. Bon, en fait dès le passage aux 500 mètres, cela se dégage et je peux allonger ma foulée. J’accélère, probablement un peu trop et je me cale dans un rythme où j’ai l’impression de me sentir à l’aise.

Sas de départ - Courses de Strasbourg 2011

Sas de départ

Sas de départ - Courses de Strasbourg 2011

Sas de départ

Premier km en 4’32 malgré le départ laborieux. 4’32, c’est l’allure moyenne nécessaire pour faire aussi bien qu’à Paris.

Les 4 km suivants seront avalés à 4’20 de moyenne. Au km 3 nous pénétrons dans l’hypercentre de Strasbourg. Petites rues, virages à angle droit (ou plus). Beaucoup de relances. Pas facile, mais que c’est beau !!! l’impression d’avoir Strasbourg juste pour soi. Petit passage face à la cathédrale… la classe 😀

Palais des Rohan et Cathédrale - Courses de Strasbourg 2011

Palais des Rohan et Cathédrale

Puis on traverse le quartier de la Kruteneau, puis celui de l’Esplanade. Je commence à sentir, en longeant le campus universitaire que l’allure est trop élevée. Je me sens ralentir, peu à peu. Je perds 10 secondes dans ce 6e kilomètre parcouru en 4’29. Celà se confirme au km 7 : 4’35

Au km 7 - Courses de Strasbourg 2011

Au km 7

Juste avant le km 7, j’entends puis j’aperçois sur le côté gauche Clara et mon fan club. Un petit bisou et je repars. Ce petit moment me fait un bien fou au moral, au moment où je commençais à sombrer. Le km 8 se passera en 4’28 !

On s’engage à présent dans de longues lignes droites dans la zone industrielle. La route est large, le peloton est à présent très étiré. Le grand pont qui enjambe le bassin des remparts est un interminable faux-plat. La perspective de devoir le franchir dans l’autre sens au retour ne m’enchante guère. Je ne peux à nouveau plus maintenir l’allure.

4’42, 4’33 au 10e km. 44’30 au premier 10 km. Je me sais largement en avance par rapport à Paris (1 minute), mais je sais aussi que j’ai déjà trop donné. Drôle de sensation !

Nous courons à présent dans le jardin des 2 rives sur du stabilisé. C’est assez agréable comme surface même si elle est moins propice à la vitesse. Nous avons en visuel l’énorme passerelle piétonne qui enjambe le Rhin. La montée d’environ 250m est rude. Je mange un gel Mulebar Cherry Bomb. Ca passe moyennement et suis de suite un peu écoeuré par le gout sucré. Une gorgée d’eau plus tard, ça va mieux enfin un peu mieux… Régulièrement sur le parcours, il y a des stands d’épongeage. C’est la première fois que j’utilise ces éponges gorgées d’eau. J’ai l’impression qu’elle est salée… peut être est ce simplement ma sueur… je m’en sers surtout pour me rafraichir le crâne. Ca fait du bien 😉

Parcours du Semi de Strasbourg 2011

Parcours du Semi de Strasbourg 2011

11e km : 4’49 – une allure que j’arrive finalement à maintenir jusqu’au 20e kilomètre. Après la passerelle nous faisons un bout de parcours assez sympa en bordure du Rhin, puis on bifurque vers la ville de Kehl. L’ambiance en Allemagne est bien différente. Pas ou très peu de spectateurs, une indifférence totale, pas de musique, des gens énervés par les restrictions de circulation : j’ai assisté à une engueulade entre un automobiliste et un agent de police. Cette partie du parcours dans le centre de Kehl n’était vraiment pas terrible. Pour finir, on repasse en France par le pont (routier) de l’Europe après un passage dans une zone de travaux composée de graviers dans lesquels on s’enfonçait sans pouvoir prendre appuis. La montée sur le pont est difficile d’autant plus qu’on respire les gaz d’échappement de la circulation automobile qui continue à côté de nous.

Ouf, après cette partie fort peu intéressante, le parcours revient sur ses pas et c’est de longues lignes droites vers le quartier européen avec le fameux pont emprunté à l’aller qui fait mal aux jambes puis  les pavés devant le conseil de l’Europe. On longe ensuite le sas de la ligne de départ dans lequel les premiers concurrents du 10km commencent à s’installer. Ca monte, c’est dur. J’accélère un peu au prix d’une poussée de ma FC. Un dernier pont, une dernière côte. Il y a du monde sur les côtés… ça crie beaucoup. Je vois Clara, Claude et ma maman au sommet, ils m’encouragent. Je m’arrache sur les derniers 200m et franchit la ligne en 1h38’36.

Arrivée du semi-marathon - Courses de Strasbourg 2011

Arrivée du semi-marathon - Courses de Strasbourg 2011

Bon, je suis un peu masqué sur la photo, mais on ne va râler hein, les photos sont GRATUITES. Pour la peine, je mets le lien : le-sportif.com

C’est deux minutes de plus qu’à Paris, donc pas de nouveau record, mais je suis très content de cette course.

Classement - Semi de Strasbourg 2011

Classement - Semi de Strasbourg 2011

Je croise Mathès près de l’arrivée, qui claque un chrono de 1h28, sur la lancée de son marathon de Paris en 3h09. Je dis Chapeau !!!

J’enfourche mon vélo et j’endosse mon costume de supporter pour la course du 10km qui va s’élancer avec Clara et ma maman sur la ligne de départ ! Il est 11h, la course ne va pas tarder à s’élancer.

Clara au km 3 - 10 km de Strasbourg 2011

Clara au km 3

Avec Claude, venu me rejoindre devant le Maillon, nous prévoyons 3 points de passage :

  • au niveau du Pont Royal (environ km 3), où nous voyons même la tête de la course passer, puis Clara qui nous dit que c’est dur :). Ma maman passe quelques minutes plus tard
  • au niveau du Pont Saint Madeleine (environ km 5), où nous avons une magnifique vue sur le Palais des Rohan et la cathédrale juste derrière. On n’attend pas longtemps Clara qui semble à l’aise.
  • enfin, au sommet de la dernière côte, à 200m de l’arrivée.

Clara en termine en un excellent 52’02, 51e de sa catégorie et ma maman en 1h07’11 à la 15e place de sa catégorie. Bravo les filles !!!

Nous laissons là les autres 8755 participant(e)s de ces belles courses de Strasbourg, remarquablement organisées.

Courbes FC et Allure

Semi-marathon de Strasbourg - Allure et FC

Semi-marathon de Strasbourg - Allure et FC

Tracé GPS

[custom_field field= »embed » this_post= »1″ limit= »1″ between= »,  » /]

Photos

[picasaweb]CoursesDeStrasbourg2011[/picasaweb]

CR de la Runnosphère

  • Giao
  • Runnosphère

Autres CR

20 thoughts on “Semi de Strasbourg 2011 – retour aux sources”

  1. Superbe résumé de la course, c’est plaisant de lire le résumé d’un natif de cette belle ville.
    c’est vrai que la partie allemande était moins fun, j’étais content de te croiser avant de s’élancer
    à tout bientôt Nico !

  2. C’est une superbe CR. Tu exprimes bien le fait que parfois un coureur se sent en pleine forme, mais l’allure diminue sans trop savoir pourquoi. Un très bon chrono. Félicitation.

  3. Bravo à toi pour ce chrono ! 2 petites mn de plus qu’à Paris, mais pas mal de relance sur ce parcours alors chapeau !! Et bravo à ta mère !!

  4. Félicitations pour ton semi, ton chrono perso il me ferait bien plaisir. J ai découvert récemment ton blog comme quelques autres de la runnosphere et ça donne envie! Une source supplémentaire de motivation 🙂

  5. Une belle journée où tu as été à la fois coureur et supporter!
    Merci pour les photos…Strasbourg..Il va falloir que je me décide à monter en Alsace d’ici la fin de l’année 😉
    Encore félicitations à tous les 3 !

Laisser un commentaire :