Trail des Monts et Merveilles

Dimanche, 9h30, Compreignac.

Grosse affluence pour cette première édition du Trail des Monts et Merveilles, organisée au départ du petit village de Compreignac, au cœur de la campagne limousine.

Pas moins de 170 pré-inscrits sur les deux courses du jour. Mais beaucoup de coureurs viennent encore s’inscrire lorsque nous arrivons sur place.

Quelques minutes avant le départ

Quelques minutes avant le départ

Finalement, il y a 164 inscrits sur le 24 km et 194 sur le 9,5 km. On peut dire que c’est un succès !!!

Pour Aurélie, Clara et moi, c’est la course de 9,5 km qui est au programme, en mode « cool ». Sur place nous retrouvons Seb « Marko » (voir son CR de la SaintéLyon chez Running Newbie), qui lui s’aligne sur le 24 km.

Devant la forte affluence, le départ est décalé de 15 minutes. Evidemment aucun de nous trois n’a d’épingles pour le dossard. Heureusement, l’organisation a prévu le coup en dépannage.

9h49, départ devant l’église. Ça part vite (comme toujours), mais on ne force pas l’allure.

Après une très courte portion de route, le tracé bifurque rapidement sur un sentier en descente. Chaussé de mes XR Crossmax, je suis à l’aise. Les chaussures de route auraient probablement suffit, mais le terrain était idéal pour mes Salomon.

Premiers kilomètres

Premiers kilomètres

Après environ un kilomètre, les difficultés commencent avec une première côte, pas très raide, mais très longue.

Un petit ruisseau se met en travers de notre route, un petit saut efface l’obstacle sans se mouiller.

Plus on avance plus on se fait dépasser, et en arrivant au premier ravitaillement (il y en aura 3 en tout avec celui de l’arrivée !! ça c’est de l’organisation), qui correspond à la fin de cette portion en montée, nous sommes derniers. Les membres de l’organisation ramassent le balisage derrière nous. Aucune importance, on n’est pas pressés !

Runneuses dans la brume

Runneuses dans la brume

Les paysages sont fantomatiques, à cause de cette brume qui ne nous quitte pas depuis le départ. On voit bien que le soleil cherche désespérément à percer cet épais manteau, mais sans y parvenir.

Le balisage nous indique même les plus beaux points de vue sur le parcours, mais la visibilité n’excède pas 100 mètres, alors bon…

Cela permet néanmoins de faire quelques photos assez étonnantes.

Les parcours des deux courses se séparent au moment de ce premier ravitaillement, peu après le 4e kilomètre, les coureurs du 24 km ayant bifurqué sur une autre route, perdue dans la brume…

Le parcours est à présent plus descendant, sur une large piste. Le balisage ne permet aucun doute sur le chemin à suivre.

Courbe de dénivelé

Nous descendons toujours sur une large portion de route.

Pause ou Pose Chevaux

Pause ou Pose Chevaux ^^

Un virage sur la gauche, nous sommes sur un sentier. Deux beaux chevaux prennent la pose 🙂

Ça descend toujours. Nous courons entre champs et forêt. La brume ne se dissipe pas. Nous sommes seuls à présent.

Nous arrivons sur un deuxième ravitaillement à l’endroit où les deux parcours se rejoignent.

Il est encore plus fourni que le premier. Il y a même du chocolat !!!

Le chemin continue, pas trop de boue finalement. Un deuxième ruisseau se franchit d’un bond (à moins qu’il ne s’agisse du même ;)).

Vers la brume...

Vers la brume...

Nous entamons la dernière partie. Il y a quelques côtes bien raides et de magnifiques petits chemins parfois recouverts de mousses. Quels paysages somptueux ! Je suppose qu’avec du soleil et un ciel bleu c’est encore plus beau ^^

Le sentier débouche sur le parking à proximité du gymnase où nous avons laissé la voiture.

Zone d'arrivée

Zone d'arrivée

Dernier kilomètre, sur route. La bise à la voisine ^^ et la ligne d’arrivée est en vue, au bout d’une toute dernière petite côte.

1h20’55 (193e pour l’anecdote et les amateurs de classements) d’une magnifique balade à travers la campagne limousine.

Le ravitaillement à l’arrivée est impressionnant : bananes, dattes, pruneaux, raisins secs, soupe chaude, coca…

En se restaurant, on discute un peu avec les organisateurs, très à l’écoute et vraiment très sympathiques. Je suis ravi d’avoir participé à cette course. En avant pour une nouvelle édition l’année prochaine ??

Le vainqueur du 24 km

Le vainqueur du 24 km

Nous assistons à l’arrivée du vainqueur du 24 km, Philippe Charrieras en 1h44’34.

Pour la petite histoire, le 9,5 km a été remporté par Didier Aumenier en 39’53. Bravo à lui.

Bravo également à Seb qui termine le 24 km à la 71e place en 2h20 et merci à Bruno pour les photos de groupe.

Bilan :

  • très belle course dans la nature limousine, très bien organisée
  • un peu de dénivelé (225 D+) en vue de notre prochain trail blanc en Ubaye (le week-end prochain)
  • une sortie sans forcer (130 bpm de moyenne)
  • toujours aussi content de mes XR Crossmax qui étaient parfaitement à leur aise sur ce terrain mixte route/sentiers.
Trio

Trio

Trace GPS

[custom_field field= »embed » this_post= »1″ limit= »1″ between= »,  » /]

Les autres CR de course de la Runnosphère de ce week-end

Courbe Allure et FC

Running Session #111 - FC et Allure

Running Session #111 – FC et Allure

25 thoughts on “Trail des Monts et Merveilles”

  1. La prochaine fois, on court ensemble, à quatre sur le 24 ! Merci d’être venu affronter nos brumes et nos pentes limousines, mais j’imagine vu le récit que ce fut un plaisir !
    Merci pour le rappel de ma « perf » !!!

  2. Sympa ce petit trail campagnard, pour une première édition ça en fait du monde, j’ose pas imaginer ce que ce sera l’année prochaine.

    Bravo tu a su résister aux sirènes de la course en restant en mode entrainement, sage décision a une semaine Snow Trail.

    1. ah s’il y a encore plus de monde, il faudra peut être fixer un nombre limite de participants, ou alors ne pas faire partir les 2 courses en même temps…
      et oui, c’était une bonne petite séance, avant d’envoyer un peu plus au Snow Trail Ubaye 😉

  3. Joli trail des champs servi par un chouette CR! C’est impressionnant de voir les différences d’organisation entre les événements du WE : ici une première édition avec plus de concurrents que prévus qui se passe nickel et ou le ravito ne manque pas et d’un autre cote (cf le débriefing des foulées de Vincennes de Laquathus) une course deja ancienne ou la logistique semble vraiment limite… Bravo aux orgas de ce sympathique trail!

  4. oui c’était vraiment très bien organisé.
    Même au premier ravito où on est passé en dernière position, il y avait encore largement de quoi nous sustenter.
    Ils avaient prévu des petits sandwiches pour les concurrents du 24 km…
    Et puis 3 ravitos sur 9,5 km, c’est énorme ^^
    après c’est peut être plus difficile à organiser ces grandes courses populaires sur route, et les gens peut être moins respectueux des autres que sur ces petits trails (pillage des ravito …)

  5. C’est drôle car tu ne parles pas de perf’, de tête de course…et pourtant on lit ton CR comme un voyage qu’on redoute d’achever trop vite. Terrible et les photos sont top !
    Je n’avais tilté sur l’achat des XR Cross Max…moi aussi, j’en suis très satisfait.
    Bonne récup’ et bon trail samedi !

  6. Beau Trail, avec une brume qui donne un effet aux photos et crée une ambiance particulière.
    On sent que vous vous êtes fait plaisir..et peu importe le classement..de beaux paysage,
    et une arrivée ensemble.. c’est l’essentiel. 😉
    Bravo pour ça.

  7. Sympa! C’est une sorte de trail gastronomique, non? En tout cas, vous avez bien fait de vous préserver, la semaine prochaine, ce sera autre chose (au passage, bon courage!)…

    1. le week-end était aussi dédié à la gastronomie (le resto « Chez Alphonse » à Limoges est terrible !! terrible !!!!^^)
      Dimanche, ça va être une autre histoire je pense 🙂

  8. Cela a dû être très sympa cette course dans la campagne limousine… j’ai reconnu les lieux et certaines personnes…et puis en plus, sans vous en rendre compte, vous avez toutes et tous pris une petite dose de radioactivité sur cette chère commune de COMPREIGNAC où j’y ai tant laissé ma santé…pour les autres !…
    Bon à refaire…mais tout le trajet sur les anciennes mines d’uranium…et de nuit…on vous verra…vous serez toutes et tous LUMINEUX !

Laisser un commentaire :