Running Session #69 – 10km Paris-Centre

Voici mon petit compte-rendu de la course de ce dimanche matin : les 10 kilomètres de Paris-Centre.

Comme d’habitude (enfin, habitude est un bien grand mot, puisque c’est mon 2e compte rendu ;)), on commence par revenir un peu en arrière…

Avant la course

Tout commence donc samedi après-midi. Retrait des dossards au village installé sur la place du Palais Royal à Paris.

Petite surprise : il y a deux fois mon nom sur la liste ! et il ne s’agit pas d’une erreur j’ai un homonyme sur la course (même nom, même prénom). Je peux récupérer mon t-shirt dossard, et d’après les gens de l’organisation il ne devrait pas y avoir de problème au niveau du classement.

T-shirt dossard

Le t-shirt est sympa avec le numéro de dossard directement floqué sur le bas du t-shirt. C’est une bonne idée, mais malheureusement, le t-shirt est en coton, certes dry-fit, mais en coton quand même. Il semblerait aussi que plusieurs coureurs aient eu un problème de taille de t-shirt (difficile de changer quand le numéro est inscrit dessus) et les coureurs de clubs ou d’équipes ne semblaient pas non plus ravis…

Du côté du stand Nike (partenaire officiel et fournisseur des t-shirts), ce grand mur flanqué du slogan du moment « Lâche ton Run« , un espace dédié aux commentaires des runneurs. Chacun est invité à laisser quelques mots expliquant pourquoi il court, ou tout simplement son humeur du moment.

Lâche...

...ton Run !

Je vous invite, à ce propos, à lire le billet de Clara sur son blog Running Newbie.

Après une nuit assez courte (un peu de mal à m’endormir la veille des courses, l’excitation ;)), lever à 7h30, douche, gatosport et boisson d’attente. Coup d’oeil au thermomètre : 15°C !!! excellent ! je pars donc directement en tenue avec juste un t-shirt de rechange accroché à mon porte-bidon.

Course enfants

Arrivé sur place, j’assiste à l’arrivée des courses enfants. eh bien ça court vite : certes, ce n’était que 1 et 2 km, mais la majorité des gamins ont une allure largement inférieure à 6’00/km !!

Je fais quelques photos du village et de l’aire de départ. Puis vers 9h40, je pars m’échauffer. Malgré la température très agréable et le soleil qui parvient à percer les nuages, la mise en route est très difficile. J’ai deja un point de coté, et surtout à la moitié de mon échauffement, je ressens deux pointes douloureuses à mi-mollet sur chaque jambe. En fait c’est plus une gêne qu’une douleur, mais ça m’inquiète. Je termine mon échauffement en revenant vers la zone de départ avec quelques accélérations.

5 minutes avant le départ !!

Je suis assez loin de la ligne, au milieu des schtroumpfs (nous serons surnommés ainsi par de nombreux spectateurs le long du parcours). Le départ est donné à l’heure et même en avance, puisqu’il me faudra bien 2 ou 3 minutes pour franchir la ligne à 10h pile. C’est parti pour 10km – objectif : la barre des 50 minutes.

Parcours

Départ assez pénible, je dois dépasser beaucoup de monde et je finis par contourner la meute par la droite de l’avenue de l’Opera.

Les 3-4 premiers kilomètres seront ainsi assez stressants. Impossible d’avoir une allure régulière, tout le temps en train d’accélérer pour dépasser, puis de piétiner car la rue devient trop étroite (la rue montpensier a été terrible). Ce qui me rassure un peu, c’est de ne ressentir plus aucune gêne au niveau des mollets.

5e kilomètre, le ravitaillement : pas de pause (j’ai mon porte bidon). Je continue en prenant garde de ne pas m’étaler sur le sol glissant et attaque la mini-cote assez casse-patte à cet instant de la course.

D’après mon chrono j’ai presque une minute d’avance sur mon objectif.

Au fil des kilomètres, le peloton s’étire et ça devient moins stressant, par contre je suis à fond. Plus possible d’accélérer, j’ai même l’impression de ralentir ! Mais d’après ma montre, ce n’est pas le cas et ça me remotive un peu 🙂

On repasse par la ligne de départ (déjà démontée) et l’avenue de l’Opéra pour une nouvelle boucle vers la place des Vosges. Les 2 derniers kilomètres se font au mental, je suis épuisé. Mais le résultat est là : je n’ai presque pas perdu de temps sur le deuxième 5km. Pas encore réussi le négative split, mais on s’en rapproche 🙂

Réconfort 😉

Malgré un dernier kilomètre le plus lent de tous (5’16 !!), je franchis la ligne en 48’40 et pulvérise mon dernier temps officiel sur un 10km (59’47, en mars de cette année). Nouveau record ! Comme quoi, l’entraînement, ça paye 😉

Je suis littéralement vidé, et il me faudra de longues minutes pour récupérer un minimum. En attendant Clara, je commence à faire mes étirements. 10 minutes plus tard, elle arrive avec Mr M., toute contente de sa performance. Objectif atteint et même largement dépassé pour elle aussi.

Il ne nous reste plus qu’à aller fêter ça autour d’une bonne bière ! C’est étrange d’ailleurs à quel point cela peut être délicieux une bière bien fraiche après un effort 😉 (à consommer avec modération, et de toute façon, vu le prix que ça coûte dans ce quartier, on n’avait pas trop le choix :()

De retour à la maison, connexion au site de chronométrage, et évidemment, ça n’a pas loupé, quand je clique sur mon nom, ou mon numéro de dossard, je tombe sur les résultats de mon homonyme (qui a fait mieux que moi au passage ;))

J’ai quand même pu déterminer mon classement grâce au listing des résultats : 828e sur 2502 au scratch et 498e sur 1052 dans ma catégorie (séniors)

Bilan de cette course

  • Objectif de moins de 50′ atteint et même largement dépassé.
  • Un chrono de référence pour la suite.
  • Un cadre somptueux, mais on n’a peu le loisir de l’admirer en détails, il faut faire attention aux autres coureurs et aux obstacles, surtout dans les rues étroites.
  • Une course sympathique, bien organisé avec une équipe de bénévoles sympa, mais qui souffre de quelques défauts : l’ambiance sur le parcours n’était pas top : peu de vrais spectateurs (sauf à l’arrivée), les autres on les emmerdait visiblement beaucoup à bloquer tout le centre de Paris un dimanche.
  • Je suis un peu désolé de l’attitude de certains coureurs qui ont pris les murs de la ville pour des urinoirs, alors que de nombreuses toilettes étaient installées près du départ et de l’arrivée. Ce n’est pas très sympa pour les riverains, et cela n’aident pas trop à redorer l’image des runners et des compétitions de course à pied.
  • Dommage pour le couac avec mon classement, dù à la présence d’un homonyme. J’ai envoyé un mail à topchrono, sans réponse pour le moment.
  • Le t-shirt en coton vraiment pas fait pour courir…

Sur le web

Courbes et tracé

10km de Paris Centre (Allure et FC par Garmin-Rubitrack)

21 réactions à “Running Session #69 – 10km Paris-Centre

  1. Bravo! Felicitations!

    Quand il y a pas des urinoirs au 2, 3, … ,8 et 9 kilometres on a pas le choix quand il faut perdre quelquechose… peut etre c’est la faut d’organisation?

    1. @ReneS

      Merci !

      Je reviens un peu sur les coureurs qui « arrosent » les murs : j’ai assisté de loin à ce phénomène avant le départ, alors que les toilettes étaient à moins de 30 mètres. Après, sur le parcours, ce serait probablement une bonne idée d’en mettre aux ravitaillements (il y en avait peut être, je n’ai pas fait attention)

  2. Aaaaah ! Le compte rendu tant attendu ! 😉 Encore Bravo pour cet objectif atteint, et quelle progression depuis le mois de mars ! Ça me donne de l’espoir pour améliorer ma vitesse…
    Plein de bonnes choses pour dimanche prochain, tu es sur la bonne voie !

  3. belle perf’ !!!

    Gagner autant de temps sur une distance aussi courte que le 10km, c’est juste fabuleux !
    et si j’ai bien compris… le prochain 10km, tu vises en dessous des 40 min ? 😀

  4. je suis un peu bête, je viens juste de comprendre que le TEE SHIRT est le DOSSARD.
    je trouve l’idée lamentable.
    Que le tee-shirt offert porte votre numéro de dossard, c’est sympa.
    Mais qu’on soit obligé de le porter parce qu’il n’y a pas de dossard papier…c’est lamentable.
    Il y a déjà suffisament de pub sur les dossards (chose que je comprend). Mais se ridiculiser en courant tous en bleu (ou en jaune ou en rouge…). Nous ne sommes pas des encarts publicitaires.

  5. @Clara
    Merci encore ! Bravo à toi aussi, et bonne course ce week-end.

    @Mathes
    Merci pour ta mansuétude et tes félicitations. A dimanche !

    @Doune
    Merci !
    C’est vrai que la progression est assez conséquente ! Mais je crois que les minutes vont être de plus en plus difficile à gagner 🙂
    Je reste donc modeste : objectif 45′ mi-2011, et 42′ d’ici un an sur cette distance.
    Mais je veux surtout augmenter la distance plus régulièrement, être performant sur les Semi-marathons, mais aussi varier les plaisirs (trail ? qui a dit trail ? ;))

  6. J’ai bien pensé a vous dimanche matin, pendant mon petit footing.

    Mais on ne peut plus t’arrêter !!!
    Tu enchaines les perf!
    Encore bravo, et j’imagine que c’est pas facile dans des courses avec autant de monde de se faufiler pour gagner des places…surtout en plein Paris (trottoirs, poubelles, voitures, poteaux….). Sympa ton CR, et la bière, à petite dose, c’est régénérant……. 😉
    T’as pas un 20km dans quelques jours, si je ne me trompe?
    Allez, bon récup en attendant…
    Et toutes mes félicitations. 🙂

  7. @Le Petit Supinateur
    merci à toi ! et je me considère encore comme débutant (avec un tout petit peu d’expérience ;))

    @ReneS
    tout à fait d’accord

    @Tommies
    cela avait au moins le mérite d’être original. Le port du t-shirt n’était toutefois pas obligatoire.
    j’ai vu quelques coureurs avec le t-shirt de leur équipe et un dossard papier (fait maison) et d’autres avec le numéro découpé et fixé classiquement avec des épingles sur un t-shirt technique, d’autres encore avaient revêtu le maillot de leur équipe par-dessus le t-shirt officiel (vu la température, ils ont du avoir chaud), et enfin, d’autres sans t-shirt ni dossard.
    Finalement, le numéro n’a pas tellement d’importance lors des épreuves chronométrées par puce. Juste pour les photos officielles (pas de service de photo d’ailleurs, ou bien ?)

    @vinvin20
    Merci merci 😉
    c’est vrai que le tracé de la course avec beaucoup de virages serrés, des obstacles divers et variés et autant de monde ne facilite pas la performance, mais bon, on y arrive quand même 😀
    Eh oui, dimanche je serai au départ des 20km de Paris !

  8. Un grand bravo pour ton temps, ça me rassure je me qu’avec de l’entrainement rien n’est perdu pour moi alors 😉
    Super compte rendu comme d’habitude. C’est toujours un plaisir de te lire..

  9. Belle perf, blog très agréable à lire : congrats !
    Est-ce que tu tentes le semi de Paris dans deux semaines ?
    Moi oui, un peu en retard sur les entraînements, mais j’y vais plus pour l’ambiance que pour la perf !

    Enfin des runners parisiens, ça fait plaisir !
    Autre bon plan sympa pour vous entrainer en semaine si vous êtes dans le coin : tous les jeudis, le run75crew organise une running session dans Paris, avant Noël nous tournions aux alentours de Bastille, maintenant on migre tous vers les champs Elysées : départ du Nike store des champs vers 19h45, avec au programme 5 à 7km de run urbain, du renforcement musculaire, du cardio… etc, le tout encadré par une équipe d’anims ultra sympa et des coachs spécialisés très performant.
    C’est gratuit, ouvert à tous, très détente (on court en musique, on termine les runs dans le store où le crew offre un collation : bigmac, bonbons etc…).
    Du bonheur en barre !
    Plus d’infos sur facebook Nike Running France : http://www.facebook.com/profile.php?id=760533492#!/NikeRunningFrance
    A jeudi j’espère 😉

Laisser un commentaire :