Foulées du 8e 2014 – Récit

Les Foulées du 8e 2014 - Récit de course

Quatre semaines de préparation. Quatre séances par semaine d’un plan d’entraînement qui a débuté la veille du réveillon de cette nouvelle année. Tout ça pour espérer passer un cap. 40 minutes pour 10km. Tout ça pour çaaaaaa : 39’38 !

La nuit précédent la course n’a pas été terrible. Et ce n’est pas la faute du petit coach ! Non juste mon esprit qui se perdait dans des calculs d’allure sans fin, des stratégies de course complexes ou dans des revues vestimentaires inutiles. Pourtant l’équation est simple : 40 minutes pour 10 km ça fait 4:00/km, ou 15 km/h. Plus simple tu meurs. À 6h30, le réveil me tire de ce mauvais sommeil en douceur. Une douche, un petit déjeuner et on part en courant de la maison. « On » car avec Running Newbie, on court en famille ce dimanche et « en courant » car on est à la bourre et on attrape le bus de justesse après un sprint-poussette mené par une bibu-coach en pleine forme !

Les foulées du 8e se déroulent sur un parcours de 5km entre la place Saint Augustin et l’Étoile, à parcourir donc 2 fois. Je le pensais assez plat, mais en réalité, ça monte pendant une bonne moitié, et puis ça descend pour remonter un peu. L’arrivée est franchement en descente, pratique pour le sprint final.

Le parcours des Foulées du 8e 2014

Le parcours des Foulées du 8e 2014

On retrouve Djailla à Saint Lazare. On va essayer de faire la course ensemble comme aux 20 km de Paris 2013. Après avoir confiée notre coach à une amie (merci à elle ;)), nous partons en trottinant vers la consigne. La météo est vraiment favorable : 8°C, pas de pluie, des conditions idéales pour courir. L’organisation est parfaite, le sac est déposé en un instant, puis nous repartons pour un rapide échauffement qui va nous permettre de repérer la fin du parcours. Il est 9h15, heure de se placer dans le sas. Nous laissons là Clara qui se positionnera un peu plus loin dans le sas.

Départ

Foulées du 8e 2014 - Sas de départ

Foulées du 8e 2014 – Sas de départ

J’ai l’impression qu’on est bien placé, mais en fait on est un peu loin. Au coup de pistolet, je suis rapidement gêné et forcé de me déporter sur la gauche de la route. Je flirte avec des barrières métalliques dont les pieds sont autant de grands pièges à chaussures de runners. Le début de la course consiste à faire le tour de l’église Saint Augustin, donc beaucoup de virages à négocier et des rues assez étroites. Je prends quelques risques sur les bordures et accélère dès que possible. Je jette une fois un coup d’oeil derrière moi pour voir si Bastien suit. Il est là :) Mais après, je resterai concentré sur ma course et mon allure. Je sais que je n’ai que très peu de marge, si je passe sous les 40 minutes, cela sera probablement pour une poignée de secondes…

Les Foulées du 8e 2014 - Dossard 912

Premier tour

Vers la fin du premier kilomètre, je rejoins le meneur d’allure des 40 minutes. Je réfléchis quelques instants à la stratégie : je pourrais le dépasser, porté par mon élan du départ ou alors ralentir et le suivre. J’opte pour la deuxième solution quitte à ne pas sentir très bien pendant quelques centaines de mètres, le temps de m’habituer à son allure. Mes sensations sont d’ailleurs assez bizarres en ce début de course, j’ai l’impression d’être en hypoglycémie alors qu’on entre à peine dans le 3e kilomètre. Cela finira par passer. Je suis sans trop de peine le meneur, même si je coince légèrement dans la fin de la montée de l’avenue de Friedland.

Les foulées du 8e 2014 - Premier passage à l'Étoile

Les foulées du 8e 2014 – Premier passage à l’Étoile

Je reviens au contact dans la descente qui suit. Je suis un peu surpris aussi de voir des voitures sur le parcours. La circulation n’est pas coupée, il y a une bande pour la course délimitée par de gros plots. Il vaut mieux ne pas les toucher sous peine d’une bonne gamelle sur les pavés ! Evidemment cela génère des bouchons et leur cocktail de gaz d’échappements…

Concentration. (Photorunning.fr)

Concentration. (Photorunning.fr)

La deuxième montée passe mieux et on arrive déjà à la fin du premier tour. J’ai vérifié au chronomètre de ma montre à chaque kilomètre qu’on était bien dans le bon tempo (le GPS était un peu dans les choux, faussant ainsi l’allure moyenne – il me donnera une distance finale de 10,4 km…). Le meneur est très régulier. Il est d’ailleurs largement à l’aise, saluant les spectateurs et répondant aux encouragements !

Je passe le 5e km en 19:54.

Deuxième tour

Le terrain est maintenant franchement dégagé, la progression est plus facile. Le petit groupe qui était accroché aux basques du meneur s’étiole petit à petit. Je reste au contact plus facilement qu’au premier tour dans la première difficulté.

Les foulées du 8e 2014 - 2e passage à l'Étoile

Les foulées du 8e 2014 – 2e passage à l’Étoile

Puis entre le 8e et le 9e, j’ai l’impression qu’il donne une forte accélération. J’ai du mal à suivre. Il n’y a d’ailleurs plus personne à côté de lui. Le moral en prend un coup. Je perds de plus en plus de terrain. Heureusement, c’est une longue ligne droite à présent, de sorte que je ne perds jamais le contact visuel avec la flamme. Au panneau du 9e, je commence à avoir un peu la nausée. J’arrive je ne sais trop comment à me reconcentrer sur la course et le meneur d’allure que j’ai toujours en ligne de mire. La nausée passe et j’accélère à la faveur du final descendant.

Les foulées du 8e 2014 - Le sprint final

Les foulées du 8e 2014 – Le sprint final

Je double le meneur et franchit la ligne en 39:38 (après un dernier kilomètre couru en 3:42 !). C’est fait ! Moins de 40 minutes !

Les foulées du 8e 2014 - L'arrivée

Les foulées du 8e 2014 – L’arrivée

Le classement est en plus assez flatteur : 86e sur 1370 et 59e sur 479 dans ma catégorie.

Les foulées du 8e 2014 - Classement

Les foulées du 8e 2014 – Classement

J’attends Bastien. Il arrivera 2 minutes plus tard. Je suis un peu sur mon nuage. On récupère nos sacs au vestiaire avant d’aller encourager Clara dans le sprint final. Après la course, le petit coach sera toute heureuse de voir nos médailles ;)

Bilan

Je suis heureux de ce résultat. Le difficile plan de préparation que j’ai suivi a donc porté ses fruits, même au delà de mes espérances. J’ai battu (largement) mon précédent record (43:40 – 10 km de Planet Jogging 2011), je suis passé sous les 40 minutes et je ne suis pas complètement explosé. Je reparlerai de cette préparation dans un prochain billet.

Maintenant place au trail, avec le cross de la Sablière en apéritif dans 15 jours, l’écotrail de Paris 50 km en entrée, et la Maxirace 43 km en plat de résistance.

Datas

Les Foulées du 8e 2014 - FC et Dénivelé

Les Foulées du 8e 2014 – FC et Dénivelé

Selon l’Ambit, j’ai donc une nouvelle FC Max qui s’établit à 190 bpm… Pas grand chose à dire sur cette courbe : on note les légère fluctuations liées à l’alternance des montées et descentes, et la dérive cardiaque habituelle.

Plus de chiffres sur movescount

Matériel

Les Foulées du 8e 2014 - MatérielRécits de course

Merci

Aux Étoiles du 8e pour l’organisation de cette course, à photorunning.fr pour les belles photos, à Romain le meneur d’allure des 40′, et à tous ceux et celles qui m’ont encouragé et poussé vers ce résultat.

Suivez Nootromo Running Blog sur Facebook

13 thoughts on “Foulées du 8e 2014 – Récit

  1. la barre mythique des 40 , un rêve pour moi, en tout cas bravo pour la perf, je serai curieux de voir quel à été ton plan d entraînement

  2. 190bpm! je connais ça aussi, mais bien loin de cette superbe allure!
    Encore bravo, parce que je crois que ce n’est pas une distance que tu affectionnes particulièrement. Un joli classement au final. Te voila prêt moralement et physiquement pour entamer ta préparation Trail ;)

  3. Bravo pour ton chrono surtout que le parcours ne semblait pas des plus facile! c’est vrai que ça fait rêver la barre des 40′ au 10km! bonne continuation

  4. Félicitations, c’est un super chrono, c’est franchement super et en plus tu as fait cette course au courage. Bonne récupération et surtout bonne continuation.

  5. Retroliens : Comment je suis passé sous les 40 minutes sur 10 km | Noostromo Running Blog

Laisser un commentaire :